Microsoft: Windows 11 SE

Microsoft se place ici en concurrence de Google et de son ChromeOS en avançant son nouveau système d’exploitation Windows 11 SE.

Avec son style Windows 11 classique, le nouveau venu s’adresse avant tout au monde de l’enseignement. En effet aux États-Unis, ChromeOS a pris une grande place chez les étudiants et Microsoft ne veut pas laisser ce marché s’échapper. Microsoft a donc fait une version bridée de Windows adapté aux jeunes étudiants en intégrant par exemple un logiciel permettant de passer ses examens, un système de communication et un système de filtrage de contenu. Bien évidemment on retrouvera les logiciels de bureautique de la firme qui pourra également être utilisée hors ligne. Les étudiants pourront également compter sur le stockage dans le cloud via OneDrive avec une synchronisation automatique même après avoir effectué des changements dans les documents hors ligne.

Afin de proposer une solution complète la firme de Redmond, proposera également la partie hardware avec le Surface Laptop SE qui sera proposé à partir de 249 $. Au vu de la concurrence, je dirais que c”est un très mauvais placement tarifaire. Sachant que la machine ne disposera que d’un écran 11,6″ avec une définition de seulement 1366×768 pixels. Même si tout le monde n’a pas besoin de résolution très élevée, il est surprenant d’encore trouver du 720p en 2021. De plus pour le même prix, certains Chromebook proposent des résolutions d’au moins 1080p.

Pour le reste des autres caractéristiques techniques, on aura une caméra frontale de 720p, même si c’est peu, ça reste cohérent avec la résolution de l’écran. Un processeur Celeron N4120, 4 Go ou 8 Go de mémoire vive et enfin un stockage de 64 ou 128 Go sur de la mémoire Flash eMMC. Heureusement d’autres marques vont également proposer en 2022 leur déclinaison du produit équipé du système Windows 11 SE.

Si je pense que l’idée de proposer un système d’exploitation familier et adapté aux étudiants est louable, l’installer sur un ordinateur dépassé ne permettra pas de faire peur à Google et ses Chromebook. Par contre, vu sur un commentaire judicieux: “au moins on ne lui volera pas !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.