Microsoft: Windows 365

C’est ce 14 juillet que Microsoft dévoile son service cloud computing en proposant Windows 365 qui nous promet d’accéder à notre ordinateur depuis n’importe quel navigateur sur n’importe quelle machine.

© Microsoft

L’ordinateur se retransforme en simple terminal “évolué”. En effet le principe d’un gros système (Mainframe) gérant plusieurs terminaux pour accéder à son système, ses applications et ses données ne datent pas d’hier. Cette façon de fonctionner était utilisé dans le début des années 60. La différence majeure se situe dans le fait que l’ordinateur central est localisé sur le web.

Mais bon, l’histoire n’est qu’un éternel recommencement. Voyons ce que propose Redmont. Après avoir porté sa suite Office sur le cloud avec Office 365, Microsoft veut vous proposer une solution qui inclurait tout ce dont vous avez besoin via ses serveurs Azure avec un Windows complet. Du côté des avantages évidents, c’est de pouvoir accéder à son environnement quelle que soit la machine que l’on utilise. On pourra y accéder aussi bien d’un PC, Chromebook, Mac, Linux, Android, iOS, Raspberry etc. (Faudra que je test sur Amiga).

Autre avantage majeur que l’on peut voir également se destine principalement aux petites et moyennes entreprises qui n’auraient dès lors plus besoin d’investir dans des grands changements de matériel à chaque changement de version de Windows. La machine ne servant plus qu’à afficher au final l’équivalent d’une vidéo. Cela rentre également parfaitement dans l’esprit qui se développe de plus en plus du télétravail.

Mais! Du côté négatif, sécurité et l’aspect privé peut-être mis en question quand tout est hébergé par Microsoft. Cela nécessitera de très bonne connexion internet. Une simple connexion ADSL devrait suffire pour un poste, mais lorsque votre petite entreprise à 3 ou 4 postes à devoir faire fonctionner en même temps, les débits ne suffiront clairement plus.

En conclusion, l’entreprise ayant des employés possédants une bonne connexion et travaillant de chez eux peut y trouver là une excellente solution de PC dans le cloud à l’image de Blade avec son service Shadow qui a été racheté dernièrement par OVH.

Côté technique, vous auriez la possibilité d’avoir une machine équipé jusqu’à huit coeurs, 32 Go RAM et 512 Go de stockage. Les prix et options n’ayant pas encore été dévoilé, il nous faudra attendre sa disponibilité prévue pour le 2 aout prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *