Test: Age Of Empires IV

La célèbre licence fait son retour après quinze ans d’absence grâce au travail du studio Relic Entertainment. La grande question est: Est-ce qu’un studio tels que Relic, habitué du genre STR (Stratégie en “temps réel”) pourra permettre à Age Of Empires de reprendre sa couronne ?

Au lancement du jeu, vous serez immédiatement conduit vers un petit tutoriel rapide et efficace qui aura le mérite de se remettre en selle rapidement ou pour les nouveaux venus de faire un rapide aperçu de l’interface et de l’évolution d’une partie classique. Voilà de quoi prendre en main ce jeu de stratégie de façon efficace. Il était important de le souligner, car en général, les mécaniques de jeu dans ce genre de titre sont souvent complexes et rebutent beaucoup de joueurs. Ici, que vous soyez un habitué du genre ou un parfait débutant, aucun souci à vous faire, Relic va vous faire le tour du propriétaire avant de vous lâcher dans l’arène.

Le jeu est bien fourni côté campagnes et on pourra profiter de 4 campagnes directement inclues au lancement qui vous fera parcourir pas moins de 35 zones de combat et ainsi traverser près de 500 ans d’histoire du Moyen Âge. Tout cela devrait bien vous occuper durant une bonne quarantaine d’heures et bien plus si vous choisissez de corser l’aventure en changeant le niveau de difficulté. Après cela, vous pourrez continuer d’étancher votre soif de conquête au travers du mode “Art de la guerre”. 17 cartes où vous devrez gérer des escarmouches avec évidemment des paysages bien différents. Là on touche à l’un des changements majeurs du titre où la verticalité des combats devra être prise en compte. Il sera par exemple intéressant pour une unité d’archer de profiter de la topographie de la carte pour occuper des hauts plateaux afin d’exploiter le dénivelé et ainsi rendre vos archers bien plus efficaces. Si mon exemple semble évident, cela ouvre bien d’autres perspectives stratégiques.

Si le mode solo ne vous avait pas suffi, il vous restera toujours le mode multijoueur, où vous pourrez choisir de faire équipe avec votre ami ou savoir qu’il ne sera peut-être plus votre ami après vous être affronté en joueur contre joueur. Vous pourrez bien évidemment ajouter une ou plusieurs IA qui sont de base d’une réelle agressivité. L’heure dans Age Of Empires IV n’est clairement pas à la diplomatie et il vous faudra rapidement penser à vous créer des combattants et des remparts pour protéger vos structures.

La mécanique, l’interface etc. fonctionne vraiment bien, c’est du AOE pur jus! Peut-être trop pour certains qui comme moi auraient espéré une plus grande évolution, mais peut-être que c’était une prise de risque trop grande. Tout cela m’amène, après avoir dépeint toutes ces belles possibilités, à aborder les points négatifs ou moins positifs. Le jeu de Relic ne dispose au lancement que de huit civilisations. Cela peut paraître peu, et ce n’est pas faux, mais les différences entre les civilisations sont bien plus prononcé que par le passé. Sans trop vous enlever le plaisir de la découverte, après avoir essayé de maitriser une nation classique, je vous invite à vous lancer dans le combat aux commandes des Mongoles.

Si l’ambiance sonore est plutôt réussie, le côté graphisme est nettement plus discutable. Alors le style est sympa, mais on est loin des standards auxquelles nous sommes habitués en 2021. Les animations sont très moyennes, ce qui enlève un peu à ce qui faisait le charme de la licence. Alors oui, la qualité d’un jeu ne se résume pas aux graphismes, et encore moins dans un jeu de stratégie, mais c’était un peu la marque de fabrique de Age Of Empires. Peut-être que j’en ai attendu trop sur ce point pour retrouver le plaisir de voir s’affairer tous nos petits Hommes à la tâche.

Relic reprend sans risque un gameplay qui a fait ses preuves avec brio. On se retrouve ici face à un vrai Age Of Empires. Est-ce que le risque n’est pas justement là et je pense que les joueurs seront partagés sur la question. Les joueurs habitués aux compétitions de STR seront aux anges, on ressent même un sentiment de “Warcraft/Starcraft Like”. Par contre pour ceux aimant la beauté de la licence aura un gout de pas assez modernisé. Nez en moins, Age Of Empires IV n’en reste pas moins un excellent jeu de stratégie.

14/20

1 réaction sur “ Test: Age Of Empires IV ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.