Test: Diablo II Resurrected

La vidéo d’introduction de Diablo II Resurrected a su faire vibrer chez moi la nostalgie de l’une des plus grandes légendes du jeu vidéo. Diablo n’a pas créé le style Hack & Slash, mais a su le hisser suffisamment haut pour en faire la référence. Mais est-ce que c’était une bonne idée de remastériser un jeu ayant laissé d’aussi bon souvenir.

Assez inhabituel, il est important de signaler que pour une fois ce n’est pas le studio Blizzard qui s’est occupé de la résurrection de Diablo 2, mais Vicarious Visions. Je vais directement écarter l’une de mes craintes dues au fait d’avoir externalisé la remasterisation d’un tel titre! Le jeu original et son gameplay ont bien été préservés. Et c’est bien de là malheureusement que viennent la plupart des défauts de Diablo II Resurrected. Le code du jeu ne semble pas ou quasiment pas avoir évolué.

C’est bien dommage car je pense que cela aurait été une bonne chose, à l’image de ce qu’ils ont fait pour le graphisme, de pouvoir passer de l’interface original à une version réellement plus moderne. Mais dans les modifications d’interface on notera l’apparition de la possibilité de jouer à la manette et malgré que je n’étais pas adepte de l’idée au départ, je dois reconnaître que cela fonctionne plutôt bien. Même mieux que via le classique clavier/souris. La faute surtout à l’interface qui n’a pas assez évolué en mode clavier/souris.

Le dernier point qu’ils ont modifié dans le code n’est également pas une super idée. Ils ont fait l’impasse du jeu coop hors ligne via une simple connexion TCP/IP. Il paraît que c’est pour des raisons de sécurité! Ne partez pas de suite, tout n’est pas négatif! Loin de là et après ces quelques exemples de points négatifs, on va pouvoir aborder les points positifs.

Il y a du positif ne partez pas si vite!

Étonnamment le point positif qui aurait dû me sauter aux yeux ne l’a pas fait! Il a fallu que je regarde à quoi ressemblait Diablo 2 d’une simple pression sur la touche G, pour me rendre compte du travail colossal qui a été fait sur les graphismes tout en ne dénaturant pas une seconde l’idée originale. Les niveaux de détail sont vraiment magnifiques. Au point que j’ai parfois été coller mon nez sur l’écran pour admirer la qualité des textures. Sans en abuser, l’ambiance s’en est retrouvé amélioré grâce aux effets de lumière et de reflets de toute beauté. En 4K, et pas besoin d’une carte graphique de compétition, l’écran fourmille de petits détails. Les vidéos ont également subi un lifting époustouflant et à nouveau sans perdre l’ambiance originale. Un peu dommage que les animations de notre avatar n’ai pas bénéficiées de la même attention. Mais certains auraient sans doute crié sur le fait que l’on a trop dénaturé Diablo 2.

Alors est-ce que seul la partie graphique a bénéficié d’un soin particulier ? Et bien non, à nouveau, je ne l’avais pas entendu, mais ils ont également retravaillé la partie sonore. Même si la qualité des sons est au rendez-vous, certains sons comme le cliquetis des squelettes qui vous suit, peut rapidement devenir un tantinet énervant. Mais mis à part ce genre de détails, cela ajoute à nouveau à l’ambiance et à la qualité de l’ensemble.

Alors effectivement j’ai dit qu’il n’y avait que pas ou peu d’améliorations de l’interface, mais on peut tout de même compter sur quelques éléments intéressants comme le choix de ramassage de l’or automatiquement. La taille du coffre personnel qui a été bien agrandie. Mais les retouches restent très légères pour ne pas dire anecdotiques. Le code n’a à mon sens pas subit de grands changements visibles au point de retrouver de nombreux bugs tels que le pathfinding.

Pas évident de donner une conclusion sur Diablo II Resurrected tant il partagera son audience. Vicarious Visions aura su garder intact l’esprit de Diablo 2 et pour ma part peut être un peu trop. Mais le titre conviendra aux joueurs de la première heure. Alors que les plus anciens continuaient de dire que Diablo 2 était le meilleur Diablo, la jeune génération risque de ne pas comprendre à quel point, ce titre était incroyable il y a vingt ans. Ce que je dis semble montrer une certaine déception, mais il n’en est rien. J’avais juste un trop bon souvenir de l’original et j’aurais peut-être souhaité du coup une refonte plus osée au risque de déplaire à une partie de nos plus anciens joueurs.

La disponibilité sur les différents supports m’amène à nouveau sur un point décevant, il n’a pas été adapté pour Mac, alors que l’on pouvait jouer à Diablo 2 sur Mac et que Blizzard a toujours eu pour habitude d’en donner la possibilité. Quoi qu’il en soit, le jeu est disponible via la boutique de Blizzard sur PC, sur Playstation et sur Xbox avec une excellente adaptation de l’interface à la manette. Attention qu’il n’existe pas de cross play entre les différentes versions à l’heure où j’écris ces lignes.

15/20

1 réaction sur “ Test: Diablo II Resurrected ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.