Test: Hades

Hades, c’est l’histoire du prince des enfers Zagreus qui voudrait bien découvrir le monde et sortir du cocon familial. Mais l’émancipation sera difficile et semée d’embuche. Hades, son père, n’est pas trop inquiet et ne manquera pas de lui rappeler que personne ne sort jamais des enfers.

En effet dans la plus pure tradition des Roguelike, le jeu sera très difficile. Et certains, qui comme moi, n’aime pas la difficulté excessive dans les jeux, se diront: “pas pour moi”. Eh bien vous auriez tort de ne pas tenter l’aventure.

Peux de Roguelike sont agréables malgré les morts aussi inéluctables que régulières. Mais dans le même esprit qu’un certain Dead Cells, que si vous n’avez pas encore mis les mains dessus, je vous invite à essayer, Hades apporte ce plaisir indescriptible de toujours vouloir aller plus loin, tester une nouvelle stratégie.

En effet aucune tentative de quitter les enfers ne ressemblera à la précédente. Supergiant Games, créateur également de l’excellent Bastion ou encore Transistor, propose ici tellement de possibilités au travers, d’armes différentes, de rencontres différentes, d’un énorme bestiaire et votre avatar qui continuera à évoluer en débloquent certaines capacités donneront à ce titre une excellente rejouabilité.

Même si c’est toujours un sujet qui ne fera que rarement l’unanimité, les graphismes sont d’excellente qualité. Avec son côté cartoon, ses couleurs vives et ses effets spéciaux dont il ne manque pas d’abuser, certains diront que c’est “To much”. Mais malgré cela, on s’attardera à admirer certains détails tellement chaque recoin est un véritable oeuvre.

La maniabilité pour ce genre de titre est évidemment un point très important et Hades s’en sort très bien et heureusement car il faudra vraiment “bouger bouger” beaucoup pour espérer survivre le plus longtemps possible. Si le titre propose d’utiliser le combo clavier /souris, je vous encourage vivement à préférer la manette qui sera à mon avis plus adaptée à ce genre de jeu.

Hades est, vous l’aurez compris est un excellent jeu qui peut être mis entre toutes les mains, même ceux qui sont allergiques à la mort régulière. Supergiant propose même la possibilité de choisir un niveau de difficulté qui rendra presque le jeu facile! Mais avec un jeu d’un tel niveau, accompagné de dialogues de qualité, une excellente bande-son, que demander de plus? Peut-être un doublage des voix en français? On aurait peut-être apprécié de devoir lire les sous-titres. Mais en dehors de ça, il est difficile de prendre le titre de Supergiant en défaut. Le jeu, pour l’heure où j’écris ces lignes, est disponible sur PC Windows, Mac et Nintendo Switch. Vous pourrez également le faire tourner sous Linux en suivant le tutoriel suivant: How To Play Hades On LInux

18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *