Test: Halo Infinite

Halo Infinite arrive juste à temps pour fêter le vingtième anniversaire de la franchise. Il aura fallu pas moins de 6 ans à l’équipe de 343 Industries pour nous apporter enfin une suite à Halo 5. Voyons ensemble si le studio nous offre ici un jeu à la hauteur du Master Chief. Sachant que la version multi PvP est déjà disponible depuis un bon moment en s’assurant d’ores et déjà comme l’une des meilleurs expériences shooter Pvp.

Ce sixième opus est l’occasion pour l’équipe de revenir au centre de ce qui a fait le succès de la Halo. Les caméras se tournent à nouveau sur Master Chief sur Halo Zeta afin d’obtenir une arme. Mais cette même arme est également recherchée par les Parias, qui sont une division dissidente des Covenants. Malheureusement, Master Chief et son équipe furent battu et Master Chief se retrouve plongé en sommeil dans le vide spatial.

Ne vous inquiétez pas, là n’est pas la fin de notre vieille ami. Le Spartan sera retrouvé par Écho 216 qui errait à la dérive avec son vaisseau bien endommagé. Même si ce dernier n’est pas emballé par les idées de John, notre héros se relance immédiatement dans l’aventure pour atteindre l’objectif de sa mission. Malgré un scénario plutôt entrainant, on s’étonnera tout de même de ne voir aucun personnage que l’on a pu croiser dans Halo 4 et 5! Tout ça pour dire, que si vous espérez que cet épisode vous éclaire plus, ce n’est pas gagné et au contraire vous aurez encore plus d’inconnue qu’avant.


On remarquera déjà, avec le recentrage sur Master Chief, un retour aux sources sur plusieurs points. Cela ne veut pas dire que 343 Industries c’est contenté de reprendre la sauce Bungie. C’est surtout que l’on retrouve le plaisir que l’on avait pu connaitre dans le premier épisode tout en ayant accès à plein d’améliorations tel que le fait de jouer dans un monde ouvert qui donne une bien meilleure sensation de liberté. Si le scénario vous entraine dans votre quête principale, ne manquez pas de faire les quêtes secondaires, qui si elles ne sont pas spécialement très inspirées, vous apporteront un avantage de “Bravoure” très utile.

Du côté du graphisme on sent que le jeu est passé entre deux générations de consoles. La qualité visuelle sera clairement en dents de scie avec quelques textures vraiment pas jolie, un clipping prononcé et à d’autres moments un résultat magnifique. C’est malheureusement le prix à payer pour ne pas voir le jeu manquer l’anniversaire de Halo et voir un développement s’éterniser (qui a parlé de Star Citizen?). Le Next-Gen ne se ressent pas, mais le titre reste très beau à regarder. L’avantage c’est que sur PC, fort heureusement nul besoin d’avoir la dernière carte graphique pour en profiter au vu de la difficulté de s’en procurer et sur console, le jeu se contente d’une Xbox One qui subira à de rares occasions une baisse de framerate.

Découvrez un peu de gameplay sur Halo Infinite

Comme j’en ai parlé en début d’article, la partie PvP fait un carton auprès des joueurs. C’est en grande partie dû à la maniabilité du Spartan qui n’a jamais été aussi efficace. Que ce soit manette en main ou au clavier le résultat sera à la hauteur aussi bien sur PC que sur Xbox Series. En effet sur Series, Halo Infinite peut se jouer exactement comme sur PC soit au pad, soit au combo clavier /souris. Et en parlant de hauteur, j’en viens à parler des nombreux gadgets que l’on pourra débloquer tout au long de l’aventure avec notamment un grappin qui apporte de la verticalité en permettant de prendre de la hauteur ou d’agripper un ennemi pour lui sauter dessus.


Tout au long des combats, vous pourrez récupérer des gadgets qui vous rendront toujours plus efficace face à vos ennemis. Vous pourrez ainsi vous équiper d’un meilleur bouclier, un mur, sonar ou encore un propulseur que l’on avait déjà pu essayer dans le précédent Halo. Tous ces modules ajoutent le plaisir de toujours améliorer notre vieux Master Chief pour en faire l’arme ultime.

Halo est un excellent FPS qui regroupe toutes les qualités que l’on a pu voir dans la série. Aucun doute que les fans de Halo seront aux anges en retrouvant John-117. Pour les nouveaux venus le scénario pourrait les laisser dans l’incompréhension de nombreuses références. Tout le monde devrait quand même y trouver son compte, d’autant plus que le mode PvP est une franche réussite. Il subsiste quelques points négatifs qui d’après les dire du studio seront corrigés par la suite. Nous n’aurons pas la possibilité de jouer en mode coopératif la campagne et il faut bien le reconnaître, on reste un peu sur notre faim après une quinzaine d’heures pour terminer l’histoire.

18/20

1 réaction sur “ Test: Halo Infinite ”

  1. Nancy Réponse

    Que 17/20 haaaaaaaaaaaaaa mais c’est Halo 🥰
    Magnifique mais tu vas voir tu vas changer les points tellement il est beau 😻

    0
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.