Tuto: Synology installation WordPress

Si vous aussi vous avez installé l’application WordPress sur votre Synology mais que vous avez rencontré le problème de ne pas pouvoir mettre plusieurs sites WordPress!? Alors ce tutoriel est fait pour vous.

Les prérequis:

  • Avoir un NAS Synology sous DSM 6 ou ultérieur
  • Avoir installé WebStation
  • Avoir installé MariaDB
  • Avoir installé PhpMyAdmin & savoir l’utiliser un minimum
Lorsque vous tapez l’adresse de votre serveur NAS dans votre butineur internet, voilà ce que vous devriez voir si vous avez au moins la partie Web Station installé correctement. (Attention: l’adresse IP sans les “:5000” à la fin! Vérifiez bien votre adresse)

Si vous avez coché toutes les cases ci-dessus, vous êtes prêt pour la bataille

Télécharger WordPress à l’adresse suivante : https://fr.wordpress.org/download/

Une fois que vous avez décompressé le fichier dont vous avez téléchargé, vous devriez avoir une liste de fichiers dans un dossier “wordpress” comme sur l’image suivante.

Vous devrez copier l’intégralité des fichiers dans le dossier /web/votreDossier_WordPress (si vous savez ce que vous faites, vous pourriez également le placer dans le dossier web de base évidemment)

Comme dit précédemment je pars du principe que MariaDB est correctement configuré avec votre utilisateur root et son password. Car vous allez en avoir besoin de lui ! Malgré cela, vérifier que vous ayez configuré MariaDB comme ci-dessous.

Pas d’inquiétude si la ligne /run/mysqld… ne correspond pas, pour le moment, on voit ça plus tard

Création de votre administrateur de base de données et de votre base de données

Vous cliquez sur “Comptes utilisateurs” afin de créer votre utilisateur admin. Pas indispensable si vous utilisez l’utilisateur root déjà créé.
Dans l’onglet “Bases de données” vous donnez le nom de votre base de données

Vérification des paramètres de votre Web Station

Ca fonctionne aussi si c’est Apache 2.2 et/ou Php 7.2
Vous double cliquez sur PHP 7.2 (ou autre version de PHP ultérieur)
La configuration que vous devriez avoir. Ensuite vous allez sur l’onglet “Coeur”
Après avoir appliquer un filtre “mysqli” en haut à droite de la fenêtre
Vous modifiez le mysqli.default_port: 3307
et mysqli.default_socket: /run/mysqld/mysqld10.sock
Dans le panneau de configuration, vous allez dans la section “Groupe”. Vous double-cliquez sur “http”.
Dans l’onglet permissions, vous cochez pour “Web” la colonne Lecture/Ecriture et vous cliquez sur OK

Installation de WordPress

Il ne vous reste plus qu’à vous rendre à l’adresse IP de votre site en ajoutant le lien du dossier s’il se trouve dans un sous-dossier. Par exemple: 192.168.0.120/monsite

Si vous avez mis les fichiers wordpress (pas le dossier!) dans /web sur votre NAS alors seul l’IP sera utile suivant notre exemple: 192.168.0.120 (Attention que votre navigateur internet n’ajoute pas automatiquement après l’IP :5000)

Il vous suffit de suivre la procédure indiqué par WordPress
Une fois l’installation du wordpress est terminé et fonctionnelle. Vous retournez dans le panneau de configuration section “Groupe”. Vous double-cliquez sur “http”
Dans les permissions, vous cliquez cette fois pour “Web” dans la colonne “Lecture seulement” et vous cliquez sur OK. Cela vous permettra de pouvoir à nouveau utiliser PhpMyAdmin.

Quelques détails supplémentaire

Dans le cas de l’usage d’un virtual host que nous n’avons pas abordé dans ce tutoriel, il est probable que vous devrez après installation modifier le fichier wp-config.php qui se trouve dans la racine de votre site en modifiant les lignes suivantes comme ci-dessous:

/** MySQL hostname */
define( ‘DB_HOST’, ‘localhost:/run/mysqld/mysqld10.sock’ );

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *