WWDC22 La révolution en marche ?

La WWDC22, évènement destiné aux développeurs, fût l’occasion pour Apple d’affirmer la voix suivie pour toujours une meilleure intégration entre ses produits et même pour une domotique standardisée. Alors voyons ensemble si tout cela suffira si pas à changer le monde, tout au moins à améliorer notre quotidien.

©Apple

La présentation débutera sur le CEO, Tim Cook, qui nous présente le nouveau support aux développeurs via Tech Talk qui permettra d’obtenir une aide permanente en direct avec les ingénieurs de la marque à la pomme et même de pouvoir collaborer avec d’autres développeurs et ainsi suivant ses mots de créer le développeur nouvelle génération. Apple va également ouvrir 17 Apple académie dans le monde pour initier de nouveaux développeurs dans leurs différents systèmes d’exploitation. Tim Cook, en profite pour montrer à quel point l’univers Apple attire de plus en plus de développeurs en annonçant la communauté des programmeurs Apple dépasse désormais les 34 millions.

La présentation du nouveau iOS 16 sera initiée par Craig avec une mise en scène digne d’Iron Man. Il nous annonce que le nouveau venu offrira une nouvelle intelligence pour partager et communiquer… dans votre mobile! et ainsi éveiller la curiosité de l’audience. iOS semblent avoir été remanié en profondeur et ainsi de démarrer sur l’écran verrouillé. Vous pourrez par exemple exploiter vos photos qui grâce à un effet de détourage “magique” permettront de donner du relief à votre fond d’écran tout en y ajoutant la teinte de couleur du fond. Ajouter toutes sortes de widget tel que l’état de la batterie de vos AirPods ou vos activités physiques, la météo etc. Jamais le fond d’écran n’aura été paramétrable à ce point. Il vous suffira de maintenir votre doigt sur le fond de l’écran pour accéder à une multitude de possibilité de customisations que vous pourrez sauvegarder afin d’en créer autant que vous le désirez.

Mais les préférences de l’écran verrouillé ne s’arrêtent pas là, vous pourrez également utiliser Focus pour décider suivant votre fond d’écran du niveau d’attention que vous désirez. On pourrait donc imaginer un fond pour le week-end ou le soir, un autre pour le travail et encore un autre lorsque vous faites du sport et ainsi, ne faire apparaitre que des informations pertinentes au bon moment. Ce choix s’étend également une fois votre iphone déverrouillé. Que ce soit sur votre page principal ou dans les applications qui pourront être également adapté suivant votre choix d’activité du moment. Ce qui nous amène à d’autres situations comme lorsque vous utilisez votre vélo ou votre voiture. Vous l’aurez compris, cela amène à une multitude de configuration possible afin de toujours mieux adapter l’affichage de votre mobile à vous et vos activités.

Messages gagne également en fonctionnalités avec la possibilité de mettre une conversation comme non lue si vous n’avez pas le temps de répondre immédiatement. Vous pourrez également modifier un message envoyer ou même annuler son envoi. Le système de dicté bénéficie également d’ajout en vous permettant de passer du mode dicté au mode classique via le clavier. Ce dernier ne se fermera plus lorsque vous décider d’ouvrir le micro pour dicter votre texte et ainsi vous permettre de compléter ou modifier à l’aide du clavier en même temps que le mode dicté est actif. Apple ajoute un élément rassurant en nous assurant que Dictation est complètement privé, car la reconnaissance ne s’effectue que sur l’appareil utilisé.

Live Text pousse la technologie encore plus loin. Vous savez . Live Text, ce truc génial qu’Apple avait intégré afin de pouvoir récupérer du texte se trouvant sur une photo aussi facilement que si c’était vraiment du texte et pas une image. iOS 16 iront encore plus loin et vous permettront de faire la même chose sur des vidéos. Alors que ce soit pour copier du texte, ou convertir un prix en d’autres monnaies ou même traduire. Live Text pourra être utilisé sur n’importe quelle image ou vidéo. Personnellement, c’est carrément l’une des fonctionnalités que j’avais directement pris l’habitude d’utiliser au quotidien sans ne même plus me rendre compte à quel point c’est génial.

Plans iOS 16 ©Apple

D’autres applications comme Wallet, Apple Pay gagne aussi en fonctionnalité, mais actuellement destiné aux États-Unis. Tels que dans Wallet, la possibilité d’y ranger votre carte d’identité et permis de conduire. Plans continue également d’être amélioré en redessinant les cartes afin de les rendre toujours plus lisible. Mais à nouveaux tous les pays ne sont pas dès le début concerné. Ce redesign s’adresse à dix pays, Australie, Canada, Allemagne, Ireland, Italy, Portugal, Singapour, Espagne, Angleterre et bien évidemment les États-Unis. Mais par contre nous devrions rapidement pouvoir en profiter car Apple compte encore cette année étendre à onze autres pays tels que la France, le Luxembourg, la Suisse et la Belgique. Les cartes seront affichées en 3D qui a la différence de google Street, affiche des images dessinées mais promettant de nombreux détails. Plans ne s’arrête pas à son esthétique mais permettra également de planifier une route comprenant jusqu’à 16 points d’arrêt sur un trajet. Toutes ces fonctionnalités et bien d’autres seront évidemment exploitables directement dans votre voiture via CarPlay.

Justement, parlons un peu de Car Play. Il faut bien reconnaître que c’est devenu un élément important lors du choix de son véhicule. Apple travaille au plus près des constructeurs automobiles pour proposer la meilleure expérience de Car Play. Apple semble vouloir intégrer tous les éléments de la voiture et plus uniquement ceux de son iPhone. En affichant les informations de la vitesse du véhicule, la jauge de carburant, consommation, climatisation et bien plus. L’affichage pourra être customisé à l’infini au travers le fameux widget. De nombreux constructeurs se sont déjà joint afin de proposer à leurs clients le meilleur de CarPlay tels que, Mercedes, Land Rover, Audi, Nissan, Ford, Volvo, Renault, Honda… Autant dire que conduire des véhicules n’aura jamais autant évolué que durant ses dernières années.

©Apple

Corey est dans la place pour nous montrer les nouveautés de Home, l’application de domotique de la marque. Apple intègre enfin une étape très importante en acceptant le futur standard, matter. Ce protocole de contrôle permettra d’utiliser les objets connectés compatibles et pouvant être utilisé quel que soit le système d’exploitation ou le logiciel de contrôle. Cela promet une intégration des outils de domotique plus simple et sans entrave de savoir la marque de l’ampoule connectée ou de votre système de serrure connecté. Il y a déjà de nombreuses sociétés qui ont rejoint matter, tels que Philips, Netatmo, Google, Yale, Legrand, TP-Link, etc. C’est évidemment assez exceptionnel de la part d’Apple de ne pas imposer ses standards pour que ce soit pour la société à la pomme un véritable évènement.

©Apple

À l’image des autres applis, Home ne fait pas de différence et se voit changer pour une nouvelle interface. On retrouvera ainsi des onglets sur le dessus par catégories tels que le chauffage ou les lumières et ainsi accéder rapidement à l’ensemble des fonctions que vous désirez. On pourra également placer sur l’écran verrouillé de son mobile un widget montrant une série d’informations concernant les objets connectés de la maison sans avoir à le déverrouiller.

La liste des changements pour iOS n’a plus été aussi longue depuis bien longtemps et nous n’en avons abordé que celles qui nous paraissaient les plus intéressantes, mais vous pourrez trouver plus de détails via le site d’Apple.


On pourra compter sur quelques améliorations pour WatchOS 9. Avec à l’image d’iOS 16, plus de configurations esthétiques, mais surtout une version de Siri amélioré sont une présentation des bannières de notifications moins invasives. On retrouvera également de nombreuses améliorations destinées au coureur le plus sportif. Votre Apple Watch deviendra une véritable machine d’analyse de l’efficacité de votre course au travers trois mesures telles que la mesure de l’oscillation verticale afin de mesurer la hauteur à laquelle vous allez lors de vos foulées. La montre calculera également la longueur de la foulée et votre temps de contact avec le sol. Toutes ces mesures vous permettront de vous améliorer en optimisant votre technique de course. Vous pourrez également personnaliser vos entrainements en spécifiant quels sont vos objectifs. Des alertes vous permettront de mieux alterner entre les périodes d’efforts et de repos. Vous pourrez par exemple surveiller l’énergie que vous dépenser et ainsi optimiser votre course et ainsi vous maintenir dans un niveau de course supportable et vous permettant d’aller plus loin.

©Apple

Le sport n’est pas l’unique cas de figure ou votre montre peut vous aider. Mais également lors de votre repos. L’application destinée à surveiller votre temps de sommeil, votre fréquence cardiaque, fréquence respiratoire et le taux d’oxygène dans le sang, bénéficie également d’évolutions. Désormais WatchOS 9 analysera vos phases de sommeil. Derrière la bien pensante légendaire d’Apple, on vous proposera de servir la science en partageant (ou pas) vos données et ainsi aider la recherche du sommeil. L’analyse du coeur sera également plus poussée en comptant le nombre arythmie que vous aurez dans votre journée et ainsi prévenir d’un risque plus important tels qu’un AVC. De plus en plus Apple rentre dans un domaine très privé de notre état de santé et vous proposera de vous aider à ne plus oublier de prendre à heure et en temps vos médicaments. Mais également de vérifier s’il n’y aurait pas de contrindication à mélanger certains de ces médicaments. Apple comme toujours nous rassure tout de même sur la confidentialité des données recueillies et qu’elles ne seront jamais partagées sans votre autorisation.


Mais qu’est-ce qui nous attend du côté des Macs ? Sachant que la transition vers les processeurs M1 est pour ainsi dire bien avancé. Alors qu’il y a peut on découvrait les versions sur vitaminer du M1 avec le M1 Max et le M1 Ultra. Apple ne ralenti pas par la cadence et annonce déjà la nouvelle génération Apple Silicon M2. On pourra d’ores et déjà commander les nouveaux ordinateurs MacBook Air et MacBook Pro sous m². Contrairement au reste de l’industrie, Apple ne se base pas uniquement sur les performances, qui sont clairement impressionnantes, mais surtout sur son efficacité énergétique. On remarque que les entreprises, Intel, AMD ou NVIDIA proposent toujours plus de performance, mais au détriment de la consommation énergétique et de la chaleur produite demandant toujours plus ingéniosité pour les refroidir. Apple offre à ce jour, clairement le processeur ayant le meilleur rapport performance consommation et de loin. Mais surtout, même s’il ne s’autorise pas à des consommations énergétiques monstrueuses, les processeurs Apple Silicon joue clairement dans la cour des grands. Une comparaison récente montre le nouveau M2 au coude à coude avec la dernière génération de processeurs Intel i9! Je pense que là, Apple est dans une révolution indispensable et réussie.

Alors certes, cela apporte certaines contraintes telles que les mémoires unifiées, nécessitant d’intégrer la mémoire au sein de la puce M2. Ce qui enlève la possibilité d’upgrader la mémoire plus tard. Ou encore, sachant les prix exorbitant pratiquer depuis toujours par Apple concernant la mémoire, acheter la mémoire d’une autre entreprise. On comprend vite que si cela apporte une avancée majeure, c’est une opération également très intéressante financièrement pour Apple. Le plus gros souci au final, sera surtout pour les professionnels nécessitant de beaucoup de mémoire vive, c’est que le cou est limité à 24 Gb, là où un processeur Intel pourra gérer jusqu’à 128 Gb.

Revenons à notre nouveau venue. L’Apple Silicon M2 sera gravé en 5 nm et intégré plus de 20 billions de transistors, soit 25% de plus que le M1. La bande passant mémoire pouvant atteindre les 100 Gb /s (76,8 Gb/s sur Intel i9-12900 K), 50% de bande passante en plus que sur M1. La partie CPU comptera 8 coeurs dont 4 hautes performances (16 dont 8 HP sur Intel i9-12900 K). La consommation du nouveau M2 devrait être de l’ordre de 15 watts maximum, là où Intel tourne à 55w (version portable) uniquement pour la partie CPU. Alors que la consommation du M2 intègre une partie très performante du côté du GPU qui intègre 10 coeurs offrant une performance de 3,6 teraflops. Il faudra attendre des tests de performances indépendantes pour ce faire une idée de là où se place Apple.

Les premières machines Apple à profiter du processeur Apple Silicon M2 seront le MacBook Air et Le MacBook Pro 13″. Le MacBook Air M2 profite d’un nouveau design collant au style des modèles Pro. Ce nouveau modèle s’affine encore en ne dépassant pas les 11,3  pour un poids de 1,24 . Une large autonomie assurée grâce à son processeur jusqu’à 18 heures. Une caméra 1080p, trois micros et un système audio composé de quatre haut-parleurs permettant d’offrir une spatialisation du son acceptant la technique Dolby ATMOS. Le clavier intègre une reconnaissance d’empreinte Touch ID ce qui évitera le mot de passe pour déverrouiller votre ordinateur portable. La connectivité reste relativement simple et classique avec un connecteur MagSafe pour l’alimentation et deux connecteurs Thunderbolt. Étonnamment, Apple maintient le connecteur audio jack 3,5 .

©Apple

Le nouveau Pro 13″ est épais de 1,56 centimètre pour un poids de 1,4 Kg, à peine plus que le MacBook Air M2. Cet espace sera surtout utilisé pour offrir un meilleur système de ventilation actif. Et ce sera la différence majeure entre les deux modèles. On retrouvera la même connectique avec le connecteur d’alimentation, deux connecteurs Thunderbolt et un connecteur audio jack 3,5 . Ce surpoids profite également à une batterie plus grosse et permettra d’atteindre les 20h d’autonomie. L’écran est légèrement plus petit que le modèle Air à savoir 13,3″ contre 13,6″ mais offrant les mêmes caractéristiques avec une résolution de 2560×1600 (2560×1604 pixels pour l’Air!) et une luminosité de 500 nits. La mémoire vive va de 8 à 24 Go et du côté stockage de 256 Go à 2 To.

Si le prix du MacBook Pro 13″ M2 est relativement contenu, il en est tout autrement pour la version Air. Ce qui m’amène à la question, pourquoi épargner 100 € pour le modèle Air qui ne possède pas de ventilation active et pourrait lors de lourdes tâches manquées d’un peu d’air, alors que le modèle pro est à peine plus cher ! Et surtout, le prix en comparaison de la conversion dollars/Euro est comme d’habitude largement à l’avantage d’Apple.


©Apple

Les Macs nous mènent fort logiquement vers les évolutions de macOS avec la nouvelle version Ventura. Apple veut apporter avec cette nouvelle version des solutions pour passer entre nos différentes applications et fenêtres. Ce que je trouvais que macos gérait relativement bien au vu de la concurrence, entre les multi desktops, raccourcis clavier et Mission Control, je trouvais que c’était déjà très efficace. Mais on n’est pas contre si c’est encore mieux. Craig nous annonce Stage Manager pour gérer nos nombreuses fenêtres. Et là boum! C’est juste fabuleux et simple, à tels point qu’on se demande comment on n’a pas eu ça avant! On peut facilement faire un focus sur une application et avoir à portée de main les autres qui se rangent sur le côté. Mieux on peut créer des groupes de fenêtres. Que dire de plus, ils ont pu faire mieux et je suis tellement impatient de profiter de Stage Manager.

©Apple

Spotlight gagne aussi en efficacité de recherche et permet une recherche du texte même dans les images. Je suis assez curieux de voir avec quelle rapidité il sera capable de traiter des dossiers contenant beaucoup d’images. Dans les résultats, il étend également les informations qu’il trouve et vient quelque peut marcher sur les plates-bandes de Google en allant sur le web chercher les informations. Cette évolution de Spotlight se retrouvera sur tous les produits Apple.

Mail se voit aussi améliorer avec des fonctions de rappels. On se retrouve souvent avec un courrier que l’on doit traiter, mais qu’on ne peut s’occuper de suite. Mail permettra désormais de le remettre à plus tard. La fonction recherche évolue également. Apple continue d’utiliser les possibilités de partage en ajoutant la possibilité à Safari de partager des onglets ou groupe d’onglets avec vos contacts. L’onglet vous montre en direct qui est sur la même page et ainsi par exemple discuter d’un achat internet en commun.

Un autre ajout pourrait bien nous faciliter et peut-être sécuriser nos mots de passe en ligne avec Passkeys en ne plaçant plus les sésames sur le serveur, mais en local en utilisant vos données biométriques avec une synchronisation des données entre vos appareils Apple. Tout cela est rendu possible grâce à l’alliance fido qui compte Google et Microsoft dans ses rangs. Lorsque vous voudrez vous connecter sur un autre ordinateur ou appareil non Apple, il vous suffira de vous munir de votre iPhone et d’accepter l’accès via un QR code.

Élément de plus en plus présent, Apple s’affiche comme un acteur intéressant pour le développement de jeux. Sans plus de détails, Craig annonce que le moteur graphique Metal à continuer d’être amélioré avec entre autres MetalFX Upcscaling. Un équivalent du DLSS de Nvidia ou du FidelityFX (SFR) chez AMD. Après avoir énoncé les différentes évolutions pour en arriver à annoncer que c’est un jour nouveau pour les jeux vidéo sur les Macs. Même si j’ai quelques doutes sur les sujets, seul l’avenir nous le dira. Le gamer trouve effectivement une ludothèque sympa sur Mac, mais on est toujours très loin de Windows sur ce point. Au vu des performances graphiques et surtout de l’excellente gestion de la consommation des ordinateurs Apple sous Silicon, j’en viens à croiser les doigts pour que ce soit enfin une réalité pour les joueurs de ne plus avoir à switcher entre deux configurations pour le professionnel et le jeu. En attendant cet avènement, on nous présente No Man’s Sky et Résident Evil Village que l’on devrait rapidement retrouver sur macOS. Ce dernier devrait tourner en 1080p sur une simple machine équipée d’un processeur M1 jusqu’en 4K sur un Mac Studio qui est tout de même une machine démarrant à 2334 € sans atteindre les performances graphiques d’une bonne RTX mais avec un résultat puissance/consommation d’énergie imbattable.

©Apple

La fonction qui permet de reprendre notre activité débuté par exemple sur son iphone, Handoff, s’étendra désormais à FaceTime et permettra ainsi de poursuivre une conversation vocale directement sur son ordinateur. Mais un changement intéressant pour ceux qui ne sont pas satisfaits de la webcam de base de son Mac pourra désormais exploiter toutes les qualités des objectifs que l’on retrouve sur les iPhones et ainsi afficher une bien meilleure qualité. Mais également donner la possibilité d’avoir un suivi automatique afin de vous garder au centre de la vidéo. Vous pourrez également afficher deux angles différents en même temps afin de montrer quelque chose qui se trouverait par exemple sur votre bureau grâce à la caméra Ultra-Wide de l’iPhone tout en vous gardant également à l’écran. Et toutes ces fonctionnalités seront accessibles à toutes les applications de vidéo-conférence sur Mac tel que Zoom, Teams ou Webex.

On termine cet énorme tour sur les évolutions d’iPadOS. Évidemment cette version 16 bénéficiera de toutes les évolutions prévues sur iOS tels que la mise à jour majeure de Mail. On retrouvera enfin une véritable application Météo, un détail sympathique et incompréhensible qu’elle ne s’y trouvait pas depuis toujours. On attend toujours pour la calculatrice! iPadOS offre désormais des outils pour partager son travail avec ses collègues et plus uniquement une copie de celui-ci. Offrant ainsi des possibilités de travail direct en collaboration. Chaque participant pouvant ainsi interagir avec le document. Ce genre de partage pourra également être appliqué pour réunir des joueurs sur un même jeu.

©Apple

Sneak peek est une nouvelle fonctionnalité améliorant toujours plus la capacité de travailler ensemble sur un projet malgré la distance. Sneak Peek vous offrira la possibilité lors d’un appel FaceTime avec vos amis ou collègues, de partager des idées lors d’un brainstorming directement sur un tableau blanc via Freeform. Tout cela étant bien sur facilité si vous utilisez l’Apple Pencil directement sur l’écran de votre iPad. Vous verrez également en direct sur quelle partie du tableau vos interlocuteurs sont en train de travailler et si quelqu’un est dans une autre partie du tableau que celle sur laquelle vous vous trouvez, il vous suffira de cliquer sur son avatar pour directement être amené à l’emplacement utilisé par celui-ci. Vous pourrez bien évidemment écrire sur le tableau, mais également y apporter des éléments tels que photos, vidéos, audio, documents PDF ou liens internet.

Apple semble vouloir imposer son environnement dans l’univers du gaming. En montrant à quel point le processeur M1 est taillé pour ça. Mais également avec quelle facilité il serait possible de faire des jeux sur iPad, iPhone et Mac pour un même processeur. Mais ce qui est clairement une volonté de la marque, c’est l’avenir de l’iPad qui sera de plus en plus capable de faire des tâches que l’on destinait plutôt à un MacBook. S’il était encore nécessaire d’en faire la preuve, Apple montre que l’une des fonctions phares de macOS Ventura a également été ajouté à ipad Os. On pourra profiter de la gestion de fenêtre Stage Manager qui offrira une gestion de nos différentes tâches jamais vues sur une tablette. Les fenêtres pourront être redimensionnées laissant les autres fenêtres s’afficher sur la gauche de l’écran ou afficher plusieurs fenêtres à l’écran à l’image de la version macOS. L’iPad n’aura jamais été aussi proche d’être une véritable machine de production.

Les évolutions n’ont plus été aussi importantes depuis longtemps et il serait difficile au sein de l’article de détailler l’ensemble des possibilités offertes par iOS, iPadOS 16 et macOS Ventura. Tout cela semble vraiment excitant et je suis vraiment impatient de pouvoir mettre tout cela à l’épreuve au quotidien. La version publique bêta devrait être disponible en ce mois de juillet, mais il faudra patienter un peu pour les versions définitives qui devraient être disponible pour cet automne.

Il y avait vraiment beaucoup à dire et j’ai essayé de n’aller qu’à l’essentiel. N’hésitez pas à commenter et partager afin d’ouvrir le débat sur l’avenir proche (ou lointain) d’Apple.

2 réactions sur “ WWDC22 La révolution en marche ? ”

  1. sabrewolf Auteur ArticleRéponse

    Dommage pour le MacBook Pro 13″ qui semble servir à vider des vieux stock en utilisant l’enveloppe des MacBook Pro 2016 et en proposant une version de son SSD 256 Go moins performante que la version précédente ! Heureusement les autres modèles ne sont pas impacté. Je pense que si votre coeur penche pour le MacBook Pro au lieu de la version Air en 256 Go, à votre place je passerais mon tour.

    1
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *